mar. Août 20th, 2019

Boxatruc

Vous êtes en pause !

14 juillet – la prise de la bastille ? ha non désolé ce n’est pas ça qu’on commemore ! lisez plutot !

3 min read

Certes, la prise de la Bastille a bien eu lieu le 14 juillet 1789. Mais ce n’est pas la prise de la Bastille qui est fêtée en France chaque année. C’est un tout petit peu plus subtil : la fête nationale française commémore la fête de la Fédération. Celle-ci eut lieu le 14 juillet 1790, premier anniversaire de la prise de la Bastille, à l’initiative de La Fayette pour fêter les fédérés des gardes nationales de France. Elle se voulait un événement de réconciliation et d’unité des Français.

La fête de la Fédération à Paris le 14 juillet 1790

En 1880, le député Benjamin Raspail propose l’adoption du 14 juillet comme fête de la République française. Au Sénat, de vives discussions ont lieu, car cette date est loin de faire l’unanimité. Pour la fête nationale française, on veut un symbole de l’unité de la nation, de la naissance de la République.

La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, est un de ces symboles. Mais il est jugé trop douloureux et sanglant par les sénateurs. C’est donc le 14 juillet 1790, celui de la fête de la Fédération, qui sera préféré, n’ayant « coûté ni une goutte de sang ni une larme »1.

On peut néanmoins voir dans ce choix à double sens une sorte de concensus : si officiellement le 14 juillet en France commémore la fête de la Fédération, il peut très facilement faire écho au 14 juillet de la prise de la Bastille.
On le remarque d’ailleurs aisément par le glissement de date dans la mémoire collective. Pour la plupart des Français, la fête nationale commémore la prise de la Bastille du 14 juillet 1789. Il ne vous reste plus qu’à faire le test autour de vous !

La fête nationale française (le « 14 Juillet »1) est la fête nationale de la France. C’est un jour férié en France.

Elle a été instituée par la loi en 1880, en référence à une date, celle du , jour d’union nationale lors de la Fête de la Fédération2,3.

Historique

Les fêtes nationales et les autres fêtes organisées par les régimes avant 1880

La Rue Montorgueil, fête nationale du , par Claude Monet

Le 14 juillet 1790 a lieu la Fête de la fédération. C’est l’une des nombreuses fêtes révolutionnaires.

La « fête de la fondation de la République » est célébrée le 1er vendémiaire de chaque année, de 1793 jusqu’en 1803. On cesse alors de célébrer la Saint-Louis en l’honneur du roi.

Le décret du 19 février 1806 institue la Saint-Napoléon le 15 août alors que le 14 juillet, fête subversive, n’est plus commémoré de 1800 à 1848 autrement que dans des célébrations clandestines4.

En 1849, une fête nationale est célébrée le 4 mai, jour anniversaire de la proclamation ou ratification de la République par l’Assemblée nationale constituante5.

À partir de 1852, Napoléon III restaure la Saint-Napoléon.

À la suite de la guerre franco-allemande de 1870, la fête devient nationaliste, privilégiant le défilé militaire4.

En 1873, Alfred Sisley peint lors des festivités du 14 juillet La Seine au Point-du-Jour, 14 juillet près de la porte de Saint-Cloud6. En 1875, il peint Jour de Fête à Marly-le-Roi, précédemment appelé 14 Juillet à Marly-le-Roi 7.

En 1878, une fête nationale a lieu le 30 juin, pendant l’Exposition universelle de 1878. Elle est immortalisée par plusieurs toiles de Claude Monet comme La Rue Montorgueil à Paris. Fête du 30 juin 1878.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.