lun. Nov 18th, 2019

Boxatruc

Vous êtes en pause !

1898 – Les portraits d’Amérindiens photographiés au Wild West Show

3 min read
Un jour, en 1898, la photographe Gertrude Käsebier regarda par la fenêtre de son atelier qui donnait sur la Cinquième Avenue à New York, et vit le casting du Buffalo Bill Wild West défiler juste devant ses yeux. 

Buffalo Bill, alias William Cody, était à cette époque une figure du Far West américain. Une légende, un aventurier peu ordinaire. A 11 ans, il fut engagé comme aide-charetier dans les convois de marchandises qui se rendaient dans les régions éloignées de l’ouest. Une entreprise dangereuse, tant les convois étaient attaqués, pillés, le personnel dépouillé, voir tué. Il fut ensuite employé par le fameux Pony Express, une entreprise postale qui distribuait le courrier dans les régions sauvages. Par la suite il devint scout pour l’armée américaine. Il eut d’ailleurs souvent l’occasion de montrer sa “bravoure” et son “courage” lors des nombreux affrontements avec les indiens. Quand il n’était pas en mission dans les plaines avec les soldats, il devait fournir de la viande de bison pour nourrir les forts. C’est à cette occasion qu’il acquit son surnom de “Buffalo Bill”, en abattant le nombre record de 69 bisons en une seule journée.

En 1863, il célèbre pour la première fois le Wild West Show, au Nebraska, sortes de spectacles itinérants qui, plus tard, paraderont aux États-Unis et en Europe. Le show comptait alors une centaine d’indiens (Pawnees et Sioux), des cow-boys, des soldats, des cavaliers turcs, arabes, mongols. Il y avait aussi près de 200 chevaux, ânes et mules, des bisons, des wapitis, ou des cerfs de Virginie.

Ce jour là, Gertrude Käsebier vit par sa fenêtre les amérindiens qu’elle connut quelques années plus tôt, dans les années 1850 – 1860. A l’époque, ils cavalaient librement dans les plaines de l’Ouest. Elle adressa alors une lettre à Cody, alias Buffalo Bill, lui demandant si elle pouvait photographier les artistes amérindiens dans son studio. Il accepta. Voici quelques-uns de ces portraits. Un certain nombre de ces Sioux avait alors combattu contre l’armée américaine : 

  • Flying Hawk (faucon volant), vétéran de la Grande Guerre Sioux de 1876

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Joe Black Fox

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Whirling Horse

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Whirling Hawk (tourbillon faucon)

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Charging Thunder

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Avec sa femme

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • American Horse

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • American Horse et sa femme

  • Sammy Lone Bear

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Luke Big Turnips

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Plenty Wounds

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • William Frog

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Amos Little

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Homme non identifié

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS
  • Iron White Man

    © IMAGE: BIBLIOTHÈQUE DU CONGRÈS

3 thoughts on “1898 – Les portraits d’Amérindiens photographiés au Wild West Show

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.