jeu. Oct 17th, 2019

Boxatruc

Vous êtes en pause !

Galette des rois : histoire, recette et astuces…bon appétit !

3 min read

24143-650x330-galette-des-rois-fotolia

La galette des Rois est un gâteau célébrant l’Épiphanie et traditionnellement vendu et consommé quelques jours avant et après cette date, voire jusqu’à la fin de carnaval dans les départements français d’outre-mer.

La galette des Rois, dans le nord de la France, est originellement une galette à base de pâte feuilletée, simplement dorée au four, qu’on mange accompagnée de confitures ; elle peut également être fourrée avec diverses préparations : frangipane, fruits, crèmes, chocolat, à la compote de pommes… Dans le Sud de la France, le gâteau des Rois est une brioche aux fruits confits en forme de couronne parfumée à la fleur d’oranger : elle y est préférée à la galette en pâte feuilletée, péjorativement appelée “parisienne”. Mais on trouve aussi des galettes à base de pâte sablée dans l’ouest

Un produit industriel de grande consommation

Plus de 80 % des galettes des rois vendues à Paris sont des produits industriels que les commerçants (boulanger/pâtissier, terminaux de cuisson, grande distribution) se contentent de cuire.

La fève

Fèves.

À la fin du XVIIIe siècle, des fèves en porcelaine apparurent, représentant l’enfant Jésus en porcelaine. Sous la Révolution, on remplaça l’enfant Jésus par un bonnet phrygien. Les graines de fève furent systématiquement remplacées en 1870 par des figurines en porcelaine ou – plus récemment – en plastique. De nos jours, si on trouve toujours de vraies fèves, il existe une multitude de fèves fantaisie que collectionnent les adeptes de la fabophilie.

Dans le reste du monde

Le gâteau des Rois est passé, avec les émigrants français, dans le Nouveau Monde, et il est de coutume de le consommer à La Nouvelle-Orléans lors du mardi gras : il consiste en une espèce de brioche au glaçage aux couleurs violette, verte et or, traditionnelles du carnaval quelquefois fourrée de fromage à la crème et de pralines.

On trouve des coutumes similaires selon les pays et les régions, qui utilisent d’autres recettes de pâtisserie :

  • En Belgique, la pratique est très répandue (elle porte le nom de driekoningentaart en Belgique néerlandophone) ;
  • le pithiviers dans le Loiret ;
  • le gâteau des Rois, le pastis, le royaume ou la brioche dans le Sud de la France ;
  • la galette comtoise (galette sèche à base de pâte à chou recouverte de sucre et de beurre, aromatisée à la fleur d’oranger) ;
  • la galette beurrée (ou au beurre) dans le Nord et la Belgique
  • la nourolle en Normandie
  • le tortell en Catalogne ;
  • le roscón en Espagne ;
  • le king cake au Sud des États-Unis ;
  • le bolo rei au Portugal ;
  • la rosca au Mexique ;
  • la vassilopita en Grèce ;
  • la pitka en Bulgarie.

La recette

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes

Ingrédients (pour 6 personnes) : – 2 pâtes feuilletées
– 100 g de poudre d’amandes
– 75 g de sucre
– 1 oeuf
– 50 g de beurre mou
– quelques gouttes d’extrait d’amande amère
– 1 jaune d’oeuf pour dorer
– 1 fève !

Préparation de la recette :

  1. Disposer une pâte dans un moule à tarte, la piquer avec 1 fourchette.Mélanger dans un saladier tous les ingrédients (poudre d’amande, sucre, oeuf, beurre mou, extrait d’amande amère).

    Etaler le contenu du saladier sur la pâte, y mettre la fève (sur un bord, pour minimiser les chances de tobner dessus en coupant la galette!).

    Refermer la galette avec la 2ème pâte, et bien coller les bords.

    Dessiner au couteau dessus et dorer au jaune d’oeuf (dilué dans un peu d’eau). Percer le dessus de petits trous pour laisser l’air s’échapper, sinon elle risque de gonfler et de se dessécher.

    Enfourner à 210°C (th 7) pendant 30 min environ (surveiller la cuison dès 25 min, mais ne pas hésiter à laisser jusqu’à 40 min si nécessaire).

Remarques :

[NDchef : je rajoute un peu de crème fraîche au mélange pour un côté plus onctueux. Vous pouvez également remplacer tout ou partie de la poudre d’amande par de la poudre de pistache, mais retirez alors la gangue rougeâtre des pistaches avant de les moudre, par exemple en les faisant bouillir quelques minutes et en les retirant à la main (d’accord, c’est long, mais ça vaut le coup!)]

Boisson conseillée :

cidre ou poiré

7 thoughts on “Galette des rois : histoire, recette et astuces…bon appétit !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.