La marseillaise : 6 ou 7 couplets ? bah non ! il y en a 15 ! découvrez son histoire très insolite ! ça va vous étonnez !!!!

La marseillaise …on en parle beaucoup en ce moment …

on ne l’apprend plus a l’école, faudrait pas “toucher les âmes sensibles” ! et bien, nous ,on revient dessus ! …et on vous mets son histoire et ses paroles ! vous allez être très surpris !

Elle est écrite par Claude Joseph Rouget de Lisle, capitaine du Génie alors en poste à Strasbourg dans la nuit du 25 au 26 avril 1792 à la suite de la déclaration de guerre à l’Autriche du 20 avril 1792.

Elle porte initialement différents noms, tous éphémères : Chant de guerre pour l’armée du Rhin ; Chant de marche des volontaires de l’armée du Rhin.
Le Dr François Mireur, futur général des armées d’Italie et d’Égypte, venu à Marseille afin d’organiser la marche conjointe des volontaires du Midi (Montpellier et Marseille), publie ce chant, à Marseille, pour la première fois, avec un nouveau titre : Chant de guerre des armées aux frontières. De fait, ce sont les troupes des Fédérés marseillais qui, l’ayant adopté comme chant de marche, l’entonnent lors de leur entrée triomphale, aux Tuileries, à Paris, le 30 juillet 1792. Immédiatement, la foule parisienne, sans se préoccuper de ses différents noms, baptise ce chant : La Marseillaise. Ce titre, outre sa simplicité, a l’avantage de marquer de Strasbourg à Marseille, de l’Est au Midi, l’unité de la Nation.

La Marseillaise n’est pas seulement l’hymne français. Comme chant révolutionnaire de la première heure, elle est reprise et adoptée par nombre de révolutionnaires sur tous les continents.

  • Il existe une version vénitienne (Bibioteca Civica A. Hortis Trieste Italie) datant de juin 1797 publiée à Padoue à la même date en langue italienne (texte original italien) pour fêter la chute de la république Serenissima des doges de Venise en mai 1797 précipitée par le général Napoléon Bonaparte.
  • Une adaptation en russe, la Marseillaise des Travailleurs, publiée en 1875, est réalisée par le révolutionnaire Piotr Lavrovitch Lavrov. Vers 1900, ceux qui la chantent en public en Russie sont arrêtés par la police. Ce qui explique qu’après la Révolution d’Octobre, les bolcheviks l’adoptent pour hymne en 1917, avant de reprendre un autre chant révolutionnaire français : L’Internationale. En avril 1917, lorsque Lénine retourne en Russie, il est accueilli à Pétrograd au son de la Marseillaise. L’Internationale remplace progressivement La Marseillaise chez les révolutionnaires socialistes, parce qu’étant devenue l’hymne national français, elle est maintenant associée au pouvoir étatique de la France.

En 1931, à l’avènement de la Seconde République espagnole, certains Espagnols ne connaissant pas leur nouvel hymne (Himno de Riego) accueillent le nouveau régime en chantant La Marseillaise, dans une version espagnole ou catalane. Durant la Seconde Guerre mondiale, la loge maçonnique Liberté chérie, créée dans les camps de concentration nazis, tire son nom de cet hymne des combattants de la liberté.

Arsène Wenger, ancien entraîneur de l’équipe de football Nagoya Grampus, de Nagoya (Japon), lui ayant fait gagner la Coupe du Japon de football, les supporters de cette équipe encouragent encore aujourd’hui leur équipe sur l’air de La Marseillaise.

Le carillon à l’hôtel de ville de Cham (Bavière) sonne La Marseillaise pour commémorer Nicolas Luckner.

Paroles

En fait la version complète de la Marseillaise ne compte pas moins de 15 couplets. Mais le texte a subi plusieurs modifications. On compte aujourd’hui 6 couplets et un couplet dit « des enfants ». Seul le premier couplet est chanté lors des événements. Deux couplets (les « couplets des enfants ») ont été ajoutés ultérieurement ; l’un d’eux a depuis été supprimé de la version « officielle ». Enfin, eu égard à son caractère religieux, le 8e couplet a été supprimé par Joseph Servan, ministre de la Guerre, en 1792. Un autre couplet a été supprimé car il a été jugé trop violent.

Sur un manuscrit autographe de Rouget de Lisle, on voit clairement le refrain noté comme deux alexandrins: « Aux armes, citoyens, formez vos bataillons, / Marchez, qu’un sang impur abreuve vos sillons. », les verbes « marchez » et « formez » étant tous deux à la 2e personne du pluriel. La transcription « officielle » est pourtant sur cinq vers avec une 1re personne du pluriel « Marchons, marchons », qui tenterait d’établir une rime avec « bataillons » et « sillons ». En réalité, Rouget de Lisle était capitaine. En qualité d’officier, il commandait ses hommes, d’où la formule impérative. Néanmoins la Marseillaise est une marche et on peut imaginer que les soldats en manœuvre en reprenaient le refrain, en chantant « marchons » et non « marchez ». Cette version se serait imposée par transmission orale.

La version dite « officielle » est composé de 7 couplets mais la véritable est de 15 couplets ! la voici en exclu :

 

[Couplet 1] :
Allons enfants de la Patrie
Le jour de gloire est arrivé!
Contre nous de la tyrannie
L´étendard sanglant est levé x2
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes![Refrain] :
Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu´un sang impur
Abreuve nos sillons

[Couplet 2] :
Que veut cette horde d´esclaves
De traîtres, de rois conjurés?
Pour qui ces ignobles entraves
Ces fers dès longtemps préparés? x2
Français, pour nous, ah! quel outrage
Quels transports il doit exciter?
C´est nous qu´on ose méditer
De rendre à l´antique esclavage!

[Refrain]

[Couplet 3] :
Quoi ces cohortes étrangères!
Feraient la loi dans nos foyers!
Quoi! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fils guerriers! x2
Grand Dieu! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres des destinées.

[Refrain]

[Couplet 4] :
Tremblez, tyrans et vous perfides
L´opprobre de tous les partis
Tremblez! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix! x2
Tout est soldat pour vous combattre
S´ils tombent, nos jeunes héros
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre.

[Refrain]

[Couplet 5] :
Français, en guerriers magnanimes
Portez ou retenez vos coups!
Épargnez ces tristes victimes
À regret s´armant contre nous x2
Mais ces despotes sanguinaires
Mais ces complices de Bouillé
Tous ces tigres qui, sans pitié
Déchirent le sein de leur mère!

[Refrain]

[Couplet 6] :
Amour sacré de la Patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie
Combats avec tes défenseurs! x2
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire!

[Refrain]

[Couplet 7 : Couplet des enfants] :
Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n´y seront plus
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus x2
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre!

[Refrain]

[Couplet 8 : Couplet supprimé par Servan, Ministre de la Guerre en 1792] :
Dieu de clémence et de justice
Vois nos tyrans, juge nos coeurs
Que ta bonté nous soit propice
Défends-nous de ces oppresseurs
Tu règnes au ciel et sur terre
Et devant Toi, tout doit fléchir
De ton bras, viens nous soutenir
Toi, grand Dieu, maître du tonnerre.

[Refrain]

[Couplets supplémentaires] :
[Couplet 9] :
Peuple français, connais ta gloire;
Couronné par l´Égalité,
Quel triomphe, quelle victoire,
D´avoir conquis la Liberté! x2
Le Dieu qui lance le tonnerre
Et qui commande aux éléments,
Pour exterminer les tyrans,
Se sert de ton bras sur la terre.

[Refrain]

[Couplet 10] :
Nous avons de la tyrannie
Repoussé les derniers efforts;
De nos climats, elle est bannie;
Chez les Français les rois sont morts. x2
Vive à jamais la République!
Anathème à la royauté!
Que ce refrain, partout porté,
Brave des rois la politique.

[Refrain]

[Couplet 11] :
La France que l´Europe admire
À reconquis la Liberté
Et chaque citoyen respire
Sous les lois de l´Égalité; x2
Un jour son image chérie
S´étendra sur tout l´univers.
Peuples, vous briserez vos fers
Et vous aurez une Patrie!

[Refrain]

[Couplet 12] :
Foulant aux pieds les droits de l´Homme,
Les soldatesques légions
Des premiers habitants de Rome
Asservirent les nations. x2
Un projet plus grand et plus sage
Nous engage dans les combats
Et le Français n´arme son bras
Que pour détruire l´esclavage.

[Refrain]

[Couplet 13] :
Oui! déjà d´insolents despotes
Et la bande des émigrés
Faisant la guerre aux Sans-Culottes
Par nos armes sont altérés; x2
Vainement leur espoir se fonde
Sur le fanatisme irrité,
Le signe de la Liberté
Fera bientôt le tour du monde.

[Refrain]

[Couplet 14] :
O vous! que la gloire environne,
Citoyens, illustres guerriers,
Craignez, dans les champs de Bellone,
Craignez de flétrir vos lauriers! x2
Aux noirs soupçons inaccessibles
Envers vos chefs, vos généraux,
Ne quittez jamais vos drapeaux,
Et vous resterez invincibles.

[Refrain]

[Couplet 15] :
Enfants, que l´Honneur, la Patrie
Fassent l´objet de tous nos vœux!
Ayons toujours l´âme nourrie
Des feux qu´ils inspirent tous deux. x2
Soyons unis! Tout est possible;
Nos vils ennemis tomberont,
Alors les Français cesseront
De chanter ce refrain terrible :

[Refrain]

 

Author: tototony

17 thoughts on “La marseillaise : 6 ou 7 couplets ? bah non ! il y en a 15 ! découvrez son histoire très insolite ! ça va vous étonnez !!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.