soouvenez-vous : X-or, le shériff de l’espace !

97be9aaa-6148-4059-bb86-aebf1d95c081

X-Or  est une série télévisée japonaise du genre « metal heroes » de 44 épisodes de 26 minutes, créée par Shōtarō Ishinomori et réalisée en 1982 par Hattori Kazuyasu et Toshiaki Kobayashi.

En France, la série a été diffusée à partir du 26 octobre 1983 dans l’émission Récré A2 sur Antenne 2.

images

Synopsis

Bolzar, un extraterrestre venant d’Étolia, une planète beaucoup plus évoluée que la Terre, est envoyé sur la planète bleue afin de la défendre contre les C-Rex, une race d’êtres belliqueux qui veulent étendre leur domination à l’ensemble du cosmos. Sur Terre, Bolzar trouve une femme. Tous les deux ont un enfant, le futur X-Or.

Pendant l’enfance d’X-Or, Bolzar et son ami scientifique travaillent sur une arme capable de détruire les C-Rex. Mais ceux-ci ont vent de l’affaire et tentent de s’emparer de l’arme. Malheureusement la mère d’X-Or est tuée, après avoir renvoyé son fils sur Étolia pour le sauver. Bolzar continue alors son travail sur l’arme secrète.

Vingt ans ont passé. Les C-Rex tentent une nouvelle fois de s’emparer de l’arme et cette fois-ci enlèvent Bolzar. X-Or est alors chargé de prendre la relève de son père sur Terre afin de la protéger, car les C-Rex continuent à s’intéresser de très près à notre planète. Animé par le désir de se venger et de retrouver son père, X-Or travaille alors incognito sur Terre dans le ranch Abalon Club sous le nom de « Gordan ».

Arsenal d’X-Or

  • Rayon Laséro-Z (レーザーZビーム, Rēzā Zetto Bīmu?) : rayon laser projeté depuis le gantelet droit du scaphandre d’X-Or, capable de détruire un monstre de faible puissance.
  • Visualoscope (レーザースコープ, Rēzā Sukōpu?) : système de vision infra-rouge permettant de repérer tout adversaire devenu invisible, et intégré dans le casque du scaphandre.
  • Écran cybero-magnétique (バリアー, Bariā?) : simple bouclier magnétique généré en face d’X-Or, pour le protéger d’une attaque directe.
  • Laséro-lame (レーザーブレード, Rēzā Burēdo?) : arme coup de grâce par excellence, consistant en une épée chromée jaillissant du gantelet gauche d’X-or ; la lame se change en un rayon laser juste avant de porter le coup final à un ennemi, qui se retrouve généralement tranché en deux sur toute sa longueur. En version française, avant de porter le coup de grâce, X-Or se livre souvent à une petite plaisanterie du style « Tu l’auras voulu ! », « Adieu, C-Rex ! », ou encore « On partage la poire en deux. » En version originale, il dit simplement « Gavan Dynamic! » (「ギャバン・ダイナミック!」, « Gyaban Dainamikku! »?), qui est le nom de cette attaque.

Véhicules et mechas

  • Cabine de Transit dans l’Espace, Dolgiran (超次元高速機ドルギラン, Chō Jigen Kōsokuki Dorugiran?) : vaisseau de combat d’X-Or, il constitue une véritable base mobile qui réside en permanence dans la stratosphère. Outre sa puissance de feu dévastatrice, il recèle d’autres véhicules spécialisés, et sa partie inférieure peut se détacher de l’ensemble pour se transformer en un puissant dragon mécanique appelé « Morox ».
  • Morox (電子星獣ドル, Denshi Seijū Doru?) : cet immense dragon de métal est à coup sûr l’arme la plus puissante de tout l’arsenal d’X-Or, qui l’utilise en général contre les chasseurs spatiaux des C-Rex, ou encore face à un monstre géant. X-Or se tient alors debout sur son museau, et le dirige à la voix. Morox peut cracher des flammes et projeter de puissants rayons énergétiques, à moins qu’il ne lui prenne l’envie de tout balayer d’un grand coup de queue… X-Or l’invoque en criant « À moi, Morox ! » (「!」, « ! »?), qui est suivi d’un stock shot montrant le dragon rugissant
  • Molotox (ギャビオン, Gyabion?) : tank de combat lourd, entreposé à l’intérieur de la CTE ; sa partie supérieure peut se désolidariser, pour devenir un chasseur aérien ; de plus, le tank recèle un petit véhicule jaune (Scooper en anglais) ressemblant à une foreuse, et capable de voyager en sous-sol. Scooper est un hommage évident à la Taupe, véhicule similaire aperçu dans la série de marionnettes les Sentinelles de l’air.
  • Rollersky (サイバリアン, Saibarian?) : side-car volant de couleur rouge, également entreposé dans la CTE ; X-Or l’utilise surtout pour voyager à travers le trou noir des C-Rex, lorsqu’il doit poursuivre un monstre.
  • Suzuki Sj410 : au civil, X-Or roule dans une Suzuki Sj410 rouge décapotable; un petit 4×4 très populaire dans les années 80.
  • Cette série a connu un immense succès en France dans les années 1980. La chanson du générique est signée par un certain Paul Persavon, qui n’est autre qu’Antoine de Caunes, fils de Jacqueline Joubert alors directrice des programmes jeunesse d’Antenne 2 et chanté par Jean-Pierre Savelli. Mais le succès (mérité) sera également au rendez-vous dans son pays d’origine, où la série obtiendra des scores d’audience inégalés depuis Ultraman ou Kamen Rider. Il faut dire que la réalisation est d’une qualité remarquable pour l’époque, et que Kenji Ōba fait preuve de beaucoup de charisme dans le rôle principal ; si bien qu’X-Or donnera en outre naissance à deux suites, Sharivan (en France sous le nom X-Or 02 (prononcer « ix-or-zéro-deux ») et Capitaine Sheider, qui reprennent le même concept.

    Kenji Ōba, l’acteur principal, est à l’origine de l’épée-laser de X-Or. Il l’a imposée à la production voulant ainsi réaliser un de ses rêves : se battre au sabre-laser, arme qu’il avait beaucoup appréciée dans le film Star Wars.

    Le nom original Gyaban, est tout simplement la traduction en japonais du nom français Gabin (référence à Jean Gabin, très populaire dans l’archipel nippon pour ses rôles de policier).[réf. nécessaire]

    L’origine du nom X-Or n’est connue que par Bruno René Huchez (le fameux Hubert Chonzu) ; mais il n’a pour l’instant jamais révélé cette information.

  • x-or-019
  • th_80122_y1pRsOFgzqcfG1x9hPZacQxRyQ_krvqABn3K6vVHJuuxAejmOzTWoeJzYcGAuq4VGku1xK7tcOEbSU_122_522lo
  • A gauche X-OR 2, au centre X-OR 1 et à droite X-OR 3.

    Sharivan / Gavan / Shaider.

Author: tototony

23 thoughts on “soouvenez-vous : X-or, le shériff de l’espace !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.