Alerte enlèvement : explication sur ce dispositif – lisez ça !

bandeau

Devant le nombre d’enlèvement de ces derniers jours et parce que les réseaux sociaux permettent de partager ses alertes, j’ai décidé de faire ce petit article donnant quelques infos de fonctionnement  sur ce dispositif…

si il y a bien un article à lire , c’est celui la !

Pourtant, j’ai pu constater qu’il existe tout un tas de gros c****** qui s’amusent à faire des fakes et les envoyer à la diffusion ! alors, si pas hasard, vous aussi, vous partagez ces alertes pour l’unique raison que vos amis facebook le font aussi et que dans votre cerveau d’aliéné le fait qu’un enfant soit kidnappé tous les ans à la même date, par un homme habillé de la même façon ( gros dégueu va ! ) avec la même 205 rouge pourri ( qui roule encore )et ceci dans la même rue du même département depuis 6 ans et que cela ne vous donne pas la moindre petite étincelle de doute dans votre esprit…et , par conséquent, vous ne vous donnez pas la peine d’essayer de chercher pour voir si c’est réel ( parce que google existe encore ! si si je vous jure ! )……..alors évitez de partager ! car cette alerte correspond à un schéma bien précis ! et que derrière il y a des FAMILLES !!!!! ( quoi ??? OUI ! ça m’énerve !!! )

L’alerte enlèvement n’est pas un jeu !

maintenant lisez ceci :

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, a signé, le 28 février 2006, une convention visant à mettre en place un système d’alerte de la population en cas d’enlèvement d’un enfant mineur.

Ce dispositif s’inspire des systèmes « Ambert alert » créés aux Etats-Unis en 1996 et au Québec en 2003.

Ce dispositif permettra de diffuser très rapidement auprès de la population, sur l’ensemble du territoire national, des informations précises relatives à l’enlèvement afin de provoquer des témoignages susceptibles de favoriser la prompte libération de la victime.

Les premières heures suivant la disparition sont en effet décisives : une étude réalisée aux Etats-Unis en 1993 met en évidence que sur 621 enlèvements d’enfants qui se sont terminés par un homicide, 44% des enfants ont été tués dans la première heure, 74% dans les trois heures et 91% dans les 24 heures suivants l’enlèvement.

La décision de déclencher le plan « alerte enlèvement » sera prise par le procureur de la République en étroite concertation avec les enquêteurs et après que le ministère de la justice aura été consulté.

L’alerte ne pourra être déclenchée que si les quatre critères suivants sont tous réunis :

  • il doit s’agir d’un enlèvement avéré, et non d’une simple disparition, même inquiétante ;
  • la vie ou l’intégrité physique de la victime doit être en danger ;
  • le procureur de la République est en possession éléments d’informations dont la diffusion peut permettre de localiser l’enfant ou le suspect ;
  • la victime doit être mineure.

Chaque fois que cela est possible, les parents de la victime devront donner leur accord au déclenchement du plan « alerte enlèvement ».

Le message d’alerte sera diffusé pendant trois heures par différents vecteurs : chaînes de télévision, stations de radio, agence de presse, panneaux à messages variables sur les autoroutes, dans les lieux publics, message sonore dans les gares et les stations de métro, sites internet.

Le message d’alerte indiquera un numéro de téléphone permettant aux témoins potentiels d’aviser immédiatement les autorités de toutes informations utiles à la localisation de la victime ou du suspect. Ce dispositif exceptionnel nécessitera une mobilisation considérable des enquêteurs afin de traiter les appels de la population dans les meilleures conditions possibles.

Enfin, un comité de suivi évaluera le déroulement et l’efficacité de l’ensemble du dispositif dès les premiers déclenchements du plan « alerte enlèvement ».

schema_procedure_alerte_20110928_grand

Les signataires de la convention depuis 2006

  • Ministère de la Justice et des Libertés
  • Ministère de l’Intérieur
  • Ministère de la Défense
  • Ministère des Transports
  • Directeur de la Direction du Développement Médias
  • TF1
  • France Télévisions
  • Canal +
  • I-Télé
  • LCI
  • M6
  • Radio France
  • RTL, RTL2 et FUN RADIO
  • Europe 1
  • NRJ
  • SKYROCK
  • RMC, BFM
  • Autoroute FM
  • AFP
  • CSA
  • SNCF
  • RATP
  • La Fondation pour l’Enfance
  • INAVEM
  • ASFA, de l’ATMB et la SFTRF
  • L’APRR
  • ESCOTA
  • AREA
  • SANEF
  • SAPN
  • Commission Finance et Patrimoine du CCIH
  • EIFFAGE
  • SMTPC
  • COFIROUTE
  • ASF
  • Fondation Casques Rouges
  • La Française des Jeux
  • Bluefox
  • Blogspirit
  • Bouyguestelecom.fr
  • France Télévisions (sites Internet)
  • Free.fr
  • Lemonde.fr
  • Newsweb : Parismatch.com, lejdd.fr,
  • boursier.com, sports.fr, autonews.fr,
  • football.fr
  • Orange.fr
  • Prisma Presse : femmeactuelle.fr,
  • voici.fr, gala.fr, geo.fr
  • Rue89.com
  • Silicon Sentier
  • Skyrock.com
  • Sfr.fr
  • TF1 News et LCI Radio
  • e-TF1
  • Radio Classique
  • Facebook

plus d’info ? :  http://www.alerte-enlevement.gouv.fr

et la page facebook officielle pour arrêter de dire des conneries : www.facebook.com/alerte.enlevement …..abonnez-vous !

Author: tototony

14 thoughts on “Alerte enlèvement : explication sur ce dispositif – lisez ça !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.