Disney+ arrive ! et ça promet du très lourd ! – article de cnetfrance.fr

Sommaire :

Lancement repoussé pour Disney+, vraiment ? 

L’arrivée de Disney+ en Europe ne saurait tarder ? C’est certain ? Alors que la plateforme de streaming par abonnement (SVoD) doit normalement être lancée le 24 mars, le gouvernement aimerait qu’elle repousse sa sortie. C’est en tout cas ce qu’écrivaient nos confrères des Echos dans leurs colonnes ce matin.

Le télétravail généralisé dû au confinement fait craindre aux autorités une saturation du réseau Internet. À l’heure où le trafic des services de streaming explose, le pouvoir politique veut donc prendre des mesures concrètes. Netflix et YouTube ont d’ores et déjà accepter de brider la qualité de leurs flux vidéo. 

Le sacrifice demandé à Disney+ est donc encore plus grand. Pour l’instant, cependant, rien ne semble indiquer que la firme de Mickey ait accepté cette demande et elle continue même de communiquer sur sa date de sortie initiale.  

Il est aussi tout à fait possible que le géant du divertissement négocie pour maintenir son lancement et proposer des contenus limités en qualité SD (sans 4K donc). Nous attendons une réponse de Disney et mettrons à jour cet article si besoin. 

Disney+ en bref

Disney+ est le nouveau service de streaming par abonnement (SVoD) du groupe Disney. Avec Hulu, ESPN+ et FX+ déjà dans son escarcelle, on oublie souvent que le géant du divertissement n’est pas néophyte dans le domaine. En revanche, c’est la première fois qu’il se lance en son nom propre et il prend donc le train de la SVoD avec un peu de retard. Cela ne l’empêche pas d’avoir plusieurs arguments à faire valoir pour détrôner Netflix et les autres.

Son objectif affiché ? Faire de l’ombre à Netflix et Amazon Prime Video dans l’Hexagone et à l’international. Pour y parvenir, le nouveau service dispose d’ailleurs de beaux atouts, à commencer par son catalogue. Entre les classiques Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic, les amateurs de l’univers de la firme de Mickey et ses franchises cultes ne devraient avoir aucun mal à trouver leur bonheur.  

Quelle est la date de lancement de Disney+ en France ?

Surprise, Disney+ arrivera le 24 mars 2020, et donc un peu plus tôt que prévu chez nous. Le 31 mars avait d’abord longuement été évoqué pour le lancement du service de SVoD en Europe. L’attente de ceux qui ont hâte d’en profiter ne sera donc plus très longue. 

Le déploiement international du service est progressif. Après les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, et les Pays-Bas, il arrive donc quelques pays d’Europe de l’Ouest. L’Europe de l’Est elle, n’aura pas accès au nouveau service de streaming avant encore plusieurs mois.

Sinon, rappelons que les plus impatients peuvent se rendre sur le site officiel de Disney+ pour souscrire à la newsletter. En revanche, les informations s’accompagneront sûrement d’offres commerciales. 

Quel est le prix de l’abonnement à Disney Plus ?

Il faudra débourser 6.99 euros par mois ou 69.99 euros par an pour souscrire à Disney+. Pour rappel, l’abonnement américain coûte lui 6.99 dollars par mois (soit 5.85 euros) ou 69.99 dollars par an. Les spectateurs britanniques et espagnols auront eux droit à une offre de lancement promotionnelle à 59.99 euros par an, soit 4.99 euros mensuellement. 

En France, certains abonnés Canal+ (Pack Ciné Séries et Intégrale+ ) auront accès gratuitement à Disney+, grâce au partenariat de distribution exclusif (via les box Internet) signé entre l’antenne cryptée et Disney. C’est en raison de cet accord que le rabais en vigueur chez certains de nos voisins ne concerne pas notre pays. 

Attention, ce partenariat ne veut pas dire que Canal+ est la seule façon de s’abonner à Disney+, loin de là. Comme pour Netflix ou n’importe quelle autre plateforme, vous pouvez évidemment souscrire directement depuis le site ou l’application Disney+.  

Jusqu’à combien d’écrans en simultané ?  

La souscription donne accès à 4 écrans en simultané jusqu’à sept profils d’utilisateurs différents. Cet abonnement unique (il n’y qu’une seule formule, contrairement à Netflix qui en propose trois), fixe aussi le nombre d’appareils connectés à un même compte Disney+ à dix. 

Voici tous les appareils compatibles avec Disney+

Voici la liste officielle des appareils compatibles avec Disney Plus. Comme vous pouvez le voir, ce ne sont pas les possibilités qui manquent. 

  • Navigateur Web
  • Application Android ou iOS pour smartphone et tablette
  • TV connectée (TV LG sous WebOS, Android TV, Samsung sous Tizen)
  • Apple TV
  • Fire TV
  • Playstation 4
  • Xbox One
  • Roku
  • Application myCanal ou décodeur Canal+
  • Chromecast

Quels sont les autres “avantages” de l’abonnement ?  

En plus des quatre écrans en simultané, des sept profils et des dix appareils connectés, Disney+ inclut un mode hors ligne. Comme sur la plupart des services de streaming concurrents, vous pourrez donc téléchargez vos contenus préférés pour les visionner ensuite sans connexion Internet. En outre, Disney+ propose des films en ultra-haute définition dans l’abonnement de base. Tous les contenus ne sont évidemment pas compatibles, la 4K reste l’apanage d’une portion congrue de blockbusters

Il n’empêche que c’est un bon point pour Disney+, d’autant que Netflix ne propose l’UHD que dans son forfait premium à 15.99 euros par mois.  

Les points forts de Disney+ 

Voici, selon nous, les points forts de la nouvelle plateforme de SVoD. Si vous voulez en savoir plus sur chacun des éléments cités, vous pouvez lire l’article dédié à ce sujet. 

  • Des classiques de l’animation Disney et Pixar à foison
  • D’autres licences très populaires à exploiter (Star Wars, Marvel…)
  • Une offre très séduisante pour les familles
  • Un petit prix et des fonctionnalités intéressantes
  • Disney, une marque puissante et populaire 

Les points faibles de Disney+

Passons maintenant aux points faibles supposés du service. Vous pouvez aussi retrouver nos explications détaillées en suivant ce lien.  

  • Peu de séries ou films originaux marquants dès le lancement
  • Des contenus moins variés que la concurrence
  • Un catalogue plus limité en France
  • Pas de Disney Plus sans Widevine L1

Les films et séries du catalogue 

Entre Star Wars, Marvel, Pixar, et les classiques de Disney, le catalogue de la nouvelle plateforme est plein de promesses. Parmi les exclusivités disponibles, citons quand même Star Wars : The Mandalorian, et plusieurs séries Marvel en préparation. Falcon and the Winter Soldier ne sera pas la seule série MCU à sortir sur Disney + cette année. WandaVision, la série sur Scarlet Witch, arrive aussi en 2020, comme le confirme Disney sur son compte YouTube.

Ce n’est pas tout, il y aura aussi Les Simpsons, de nombreux documentaires signés National Geographic et une ribambelle de créations originales à venir. Sur le papier, l’offre est très alléchante, même si, sur le terrain des contenus, Disney+ ne rivalisera pas (en volume) avec Netflix ou Prime Video dès son lancement. Disney+ compte tout de même proposer 7500 épisodes de séries et 500 films. De quoi occuper ses abonnés pendant un bout de temps.

Quels sont les films et séries les plus attendus selon nous ?  

  • Star Wars : The Mandalorian
  • Wandavision
  • The Falcon and the Winter Soldier
  • Les classiques du dessin animé et film d’animation Disney / Pixar
  • Les Simpson 

Pourquoi le catalogue est moins rempli qu’aux États-Unis ? 

Disney a donc publié la liste des films, séries et documentaires qui seraient à l’affiche dès le premier jour en France. Sans surprise, le catalogue français est différent de celui proposé aux clients américains. Pourquoi ? En grande partie à cause d’un obstacle nommé chronologie des médias

Le système français en vigueur impose des fenêtres d’exploitation des longs-métrages pour chaque mode de diffusion (Télévision, VoD, SVoD…) après la fin de diffusion en salle. En clair, Chaînes de télévision gratuites ou payantes, services de vidéo à la demande, plateformes de streaming par abonnement… la chronologie des médias fixe à chacun une période à respecter avant de pouvoir le proposer aux spectateurs.

Pour les plateformes de streaming payantes comme Netflix ou Disney+, ce délai est fixé à 36 mois parce qu’elles ne contribuent pas directement au financement de la production audiovisuelle française. Des films récents comme Avengers : Endgame, Star Wars IX : l’Ascension de Skywalker, Captain Marvel et d’autres ne seront donc pas disponibles dans l’offre francaise le 24 mars prochain.

Des débuts très prometteurs pour Disney+ 

Disney + a dépassé toutes nos attentes”, pouvait-on lire dans la retranscription de l’annonce des résultats du premier trimestre 2019 aux actionnaires. Avec déjà une trentaine de millions d’abonnés, difficile de contester le succès éclatant de Disney. L’entreprise a su capitaliser sur l’engouement pour proposer des créations originales de qualité. The Mandalorian, série tirée de l’univers de Star Wars, en est sans doute l’exemple le plus marquant. 

Plébiscitée par les aficionados de la saga, la série à succès a aussi fait naître le formidable emballement autour du personnage de Baby Yoda, devenu rapidement une véritable coqueluche. Les supers-héros des studios Marvel sont une autre poule aux œufs d’or et Disney compte aussi sur MCU pour attirer et fidéliser des abonnés. 

Author: tototony

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.