“Les guignols de l’info” risque de disparaitre ! historique et sondage , répondez !

[poll id=”15″]
Pour la faire rapide : Canal+ change de patron (vincent bolloré – sans majuscule , il ne la mérite pas ), Alain De Greef décède, 2 jours après bolloré veut supprimer nos Guignols de l’info, car monsieur n’a pas d’humour et n’y voit aucun interet !
Puis-je dire qu’il pourrait éventuellement aller se faire enculer chez les grecs ?( ca remonterait peut-être leur économie ?)
Connard…………..(avec une majuscule cette fois !car là…. il le mérite !)
Quelques jours seulement après la disparition d’Alain de Greef, c’est une partie de «l’esprit Canal» qui risque de disparaître à son tour. Les célèbres marionnettes des Guignols, mises à l’antenne en 1988 par Alain de Greef, pourraient être remisées dans un placard à la rentrée. Une information dévoilée par le site Pure média et confirmée par les auteurs des Guignols dont Benjamin Morgaine.
lemonde.fr

« Les Guignols de l’info » peuvent-ils disparaître de l’antenne de Canal+, sur laquelle ils apparaissent chaque jour depuis 1988 ? Si elle n’est pas confirmée, cette perspective ne semble pas exclue. Une vive inquiétude est en tout cas montée, depuis quelques jours, au sein de l’équipe qui anime l’émission satirique : « Beaucoup ne pouvaient y croire hier mais@LesGuignols sont sur le point de disparaître. Aidez-nous ! #Touchepasauxguignols », a ainsi tweeté, jeudi 2 juillet, l’un des auteurs, Benjamin Morgaine. Le mot-clé de la mobilisation a rapidement été repris des milliers de fois sur le réseau social et une pétition en ligne lancée.

Contacté par Le Monde, un membre de l’équipe assure : « Vincent Bolloré [le président du conseil de surveillance de Vivendi, propriétaire de Canal+] veut se débarrasser de nous. Mais ce n’est pas encore fait, cela va se décider dans les jours à venir. La direction de la chaîne est opposée à cette décision incompréhensible en termes de communication, de ligne éditoriale et même d’audience. »

« Aucun commentaire sur des rumeurs »

Plusieurs articles de presse, de Puremédias, puis de Metronews et des Inrocks, ont relayé cette version. Mais l’ancien des « Guignols » Bruno Gaccio nuance sur Twitter : « Rien n’a été annoncé aux “Guignols” encore. Donc, c’est une envie, pas un fait. » Un membre de l’équipe évoque l’hypothèse d’un passage de l’émission en hebdomadaire, le dimanche, « mais cela équivaudrait à nous tuer à petit feu », juge-t-il.

Contacté, Vivendi ne confirme ni ne dément et « ne fait aucun commentaire sur des rumeurs ». Mais le groupe est entré dans une phase de réflexion sur la relance de Canal+, dont la dynamique n’est pas jugée satisfaisante, ce qui inclut de s’interroger sur l’avenir des « Guignols », entre autres. La direction de Canal+ ne s’exprime pas plus et évoque, elle aussi, des « rumeurs » autour du sort des marionnettes. Jeudi matin, le compte Twitter @CanalSat a démenti l’arrêt de l’émission :

Les fins de saison, périodes de renégociation des contrats des émissions, sont toujours des moments propices aux doutes. Et l’arrivée d’un nouvel homme fort dans le groupe, comme Vincent Bolloré à la tête de Vivendi, nourrit les spéculations.

« Un peu trop de dérision » selon Bolloré

Dans le cas des « Guignols », l’inquiétude procède aussi des déclarations qu’a faites M. Bolloré sur « l’esprit Canal+ » : « C’est un esprit de découverte, d’ouverture, d’initiative », a-t-il décrit sur France Inter le 12 février, avant de déplorer : « Parfois, un peu trop de dérision ». « Je préfère quand ils sont plus dans la découverte que dans la dérision. Parce que parfois, c’est un peu blessant ou désagréable, avait-il dit des “Guignols” eux-mêmes. Je trouve que se moquer de soi-même, c’est bien. Se moquer des autres, c’est moins bien. »

« Les Guignols » n’avaient pas manqué, le soir même, de produire en plateau la marionnette du « nouveau patron », interrogé par celle du présentateur « PPD » sur la notion de « dérision acceptable ».Lors de l’assemblée générale des actionnaires de Vivendi, le 17 avril, M. Bolloré avait été interrogé, par un petit actionnaire, sur la ligne éditoriale et politique des chaînes du groupe, qui critiquent son « ancien ami Nicolas Sarkozy » et « stigmatisent un quart des Français ». Il avait botté en touche en renvoyant la question à Bertrand Méheut, le patron de Canal+, qui avait rappelé que la chaîne critique tous les partis. « Tout le monde considère que Canal est souvent dans la caricature et souvent excessive, cela fait partie de notre ligne », avait-il assumé.

image: http://s1.lemde.fr/image/2015/07/02/534×0/4667400_6_4496_la-marionnette-fait-par-les-guignols-de-l-info_df2c97a46980a1c3672bd1a203ba2eff.pngLa marionnette fait par les Guignols de l'info de Vincent Bolloré , président du conseil de surveillance de Vivendi, groupe auquel appartient Canal +.
La marionnette fait par les Guignols de l’info de Vincent Bolloré , président du conseil de surveillance de Vivendi, groupe auquel appartient Canal +. Capture arrêt du images

Symbolique et politique

La personnalité de M. Bolloré, homme d’affaires volontariste, connu pour souvent décider seul, ami de M. Sarkozy auquel il avait prêté son yacht en 2007, renforce la mobilisation autour de l’émission, érigée en emblème. « S’ils suppriment “Les Guignols” la semaine de la mort d’Alain de Greef, c’est énorme comme symbole », s’inquiète une source au « Grand Journal », en référence à l’artisan de « l’esprit Canal », disparu lundi 29 juin. « Sur le fond, s’en prendre aux derniers qui font de la satire à la télévision, l’année des attentats contre Charlie Hebdo, ce serait assez étonnant, ajoute-t-il. Si c’est vrai, à côté de cela, l’époque Jean-Marie Messier, c’est de la rigolade. Le groupe enterrerait le dernier symbole du Canal historique. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/07/02/les-guignols-craignent-de-disparaitre-sous-bollore_4667376_3236.html#qzGEOVkT8w5IHvre.99

Author: tototony

19 thoughts on ““Les guignols de l’info” risque de disparaitre ! historique et sondage , répondez !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.